Derrière chaque boîte mail, il y a un humain !

Dernière mise à jour : 6 avr. 2020


“Le dossier de présentation, prêt pour demain”. Bonjour?  

S’il est toujours possible de rétorquer dans la réalité, il devient presque impossible de s’exprimer à la réception d’un email aussi brut. Les collaborateurs en entreprise constatent une vague d’incivilités grandissantes au sein de leurs échanges par mail et se sentent pour la plupart impuissants face à cette situation. Heureusement, nous avons quelques clés pour vous.



Pourquoi l'email est-il si impératif ?


Envoyer un email, c’est parler à quelqu’un. Cela revient donc théoriquement à transmettre un message dans le respect des conventions sociales et professionnelles. En pratique pourtant, il semblerait que ce ne soit qu’une douce utopie, bien loin du quotidien des grandes entreprises. Les collaborateurs se sentent souvent agressés face à l’email aussi bien dans le ton, l’heure de réception ou son degré d’urgence. L’ email semble être au service d’une productivité pressante qui oublie souvent l’aspect humain de l’échange.


Comment responsabiliser les comportements numériques ?


Il faut alors recentrer la fonction de l’email et se souvenir qu’il n’est que le canal de communication entre deux personnes. Chacun peut alors s’interroger : Parlons-nous à un collaborateur comme nous lui écrivons un email ? La barrière de l’écran insensibilise-t-elle nos contenus ? Il est important de percevoir que ce n’est pas l’email qui pose problème aujourd’hui mais bien son utilisation. Ne pas négliger la responsabilité du comportement numérique sur un collaborateur est essentiel. En effet, lorsqu’un collaborateur envoie un email en dehors d